World Arts / Art News

Francesc Ruiz Abad: ‘Blau de Montserrat’ à la galerie Cadaqués

Faisant suite à une résidence durant l’hiver 2022, l’exposition ‘Bleu de Montserrat‘ que Francesc Ruiz Abad développe à Cadaqués ce mois d’août semble tenir ensemble plusieurs thèmes contradictoires et les mettre en tension. Il s’agit d’une exposition de peintures et de céramiques, des oeuvres récentes réalisées in situ, associées en différentes séries courtes, où une grande variété de sources (histoire de l’art, cinéma et dessins animés, nature, poésie, art populaire, animaux, et Cadaqués) donne sa richesse à l’ensemble. Le mieux, comme on l’a fait avec l’artiste, semble de suivre le fil de l’accrochage et de ses toiles, pour pénétrer dans ses obsessions.

Blau de Montserrat
Francesc Ruiz Abad
Galeria Cadaquès
Carrer hort d’en Sanès
Jusqu’au 21 août, entrée gratuite

A droite en entrant, une grande toile monochrome noire (Mar negre, huile sur toile 2022) est parsemée d’épaisses traces de peinture, ton sur ton. On pense à Soulages bien sûr, mais on préfère celles-là: Soulages en reste à une abstraction sans signification là où le catalan produit un paysage poétique. Un pas en arrière, on distingue l’horizon, les rayons de lune sur l’eau, le ciel. Il s’agit en effet d’une plage de nuit, celle de Sa Conca à Cadaqués. Les reflets naturels de la lumière créent un effet d’obscurité, et la machine à mystères de la nuit fait son effet. La crique de Sa Conca, surmontée de la maison historique de Pitxot, est soit un hâvre de paix où l’on regarde en août les étoiles filantes après s’être baigné nu comme un ver, soit les jours de tempête hivernale une sorte de marchepied vers l’enfer: c’est au choix. L’artiste ne le dit pas.

Séries et épisodes

Juste après, des moyens formats alternent: trois qui continuent la série de plages de nuit (Negre Mar, huile sur toile, 2022), et trois autres qui affichent des céramiques encadrées. Cette deuxième série (Ceràmiques, 2022) développe avec ambiguité la mythologie mise en scène par Disney dans son film Fantasia (1940). Un centaure entre homme et femme multiplie les positions, comme dans des photogrammes du dessin animé aujourd’hui censuré. Reprenant version cheap la thématique gréco-latine et sa mythologie, Disney cherche à en faire une oeuvre pour enfants, mais un de ses dessinateurs, Fred Moore, dont les images inspirées d’une pin-up sont ici reprises par Francesc Ruiz Abad (retrouvées malgré leur coupure au montage) franchit la ligne d’une érotisation excessive, ou supposée telle. En bleu sur blanc, dans des poses lascives magnifiques, le personnage apparaît plein cadre sur les douze carreaux réalisés à La Bisbal par Joan Raventós (qui a travaillé pour Santi Moix et Roy Lichtenstein). Dans le même film, une autre centaure, “Sunflower” a été censurée par les américains: elle était supposée incarner une mauvaise vision des noirs.

Francesc Ruiz Abad Mar Negre, huile sur toile 200×160 cm 2022

Érotisme, Disney & Sa Conca

Le travail de Francesc Ruiz bascule avec cette série du côté de la culture populaire, et du politique, faisant le lien avec l’art traditionnel catalan des carreaux de céramique habituellement placés dans la cuisine. Un autre présente un centaure visiblement plus masculin, image unique plein cadre sur les douze carreaux. Un autre encore développe la thématique des oiseaux, sur laquelle on reviendra. Un dernier enfin mime les formes des fers forgés que l’on trouve dans le village de Cadaqués, reprenant ainsi l’abstraction des formes communes domestiques censées à la fois protéger de l’intrusion et décorer, sans entraver la lumière. Dans ces œuvres, le bleu (qui renvoie au titre de l’exposition) domine. Le bleu de Montserrat est un pigment traditionnel, en réalité issu de la craie, mais qui devient bleu à mille degrés. Du faux bleu, vrai blanc ou l’inverse? La question de l’authenticité formelle est posée, sans doute pas si loin de celle de nos existences.

Bleu, Rose et plus si affinités

En effet, on regarde vers la gauche et deux toiles accrochées plus loin affichent des centaures, roses cette fois. L’assignement générique des couleurs masculines et féminines, dont le poème de Vicenç Altaió qui accompagne l’exposition chante l’ambiguïté sexuelle, est accentué par le geste du personnage qui de la main droite cherche à toucher son sexe. On s’amuse à voir que s’il est un cheval, son sexe est bien plus loin derrière, inateignable par sa main! Ou alors, on abandonne l’interprétation par le genre, et on pense aux périodes bleues et roses d’un autre peintre ayant séjourné lui aussi à Cadaquès et dont il est inutile de dire le nom. On avance.

Francesc Ruiz Abad Ceràmiques (Centaure) 60×45 cm 2022.

Un grand format représente deux lions enlacés, l’un la queue en l’air, l’autre en bas; l’un a un visage, l’autre pas. On trouve des lions dans de nombreuses œuvres de l’artiste depuis longtemps, notamment dans Pouvoir et fatigue (2019) qu’il avait réalisée à Paris après avoir constaté l’omniprésence de cet animal impérial dans la capitale française. Il nous signale que son signe astrologique est le Lion, comme celui de sa compagne. On fait remarquer qu’aucun des deux animaux n’est femelle, puisqu’ils ont deux crinières. On n’aura pas de réponse, sinon qu’il est également ascendant Lion. Derrière les animaux, à forte valeur mythologique, psychanalytique et hollwoodo-disneienne, on retrouve des fers forgés en volutes, ce qui accentue le sentiment de huit-clos érotique, un peu matissien (pour contre balancer avec l’autre grande référence). L’artiste nous informe, on ne le savait pas, que le bleu est la couleur complémentaire du rose.

Canard-tourist masterpiece

On croise le galeriste, Huc Malla et nous le félicitons pour la résidence de cet hiver (l’année précédente elle avait été réalisée avec Jordi Mitja, suivie d’une belle exposition d’éléments réutilisés). Il se contente d’indiquer sur l’autre mur un triptyque de grands formats en ajoutant à voix basse “masterpiece”. On s’approche.

Francesc Ruiz Abad Ceràmiques (Centaurides) 60×45 cm 2022.

Sur les trois, en nuances de bleu et de blanc, une sorte de canard ou mouette une fois allongé, l’autre assis (avec un autre oiseau contre lui) et enfin incliné. Par le passé, le canard ou des figures analogues déformées ou adaptées étaient apparues comme dans The curator, the one who takes care of (2015, coll. Macba), où l’oiseau incarnait le double du commissaire d’exposition. La figure mi oiseau, mi humaine, dont celle du centre nous regarde d’un œil obscène, renvoie aussi bien à la mythologie (Léda, et son cou symbolisant le phallus) qu’à la bande dessinée. Les attitudes calmes et lascives sont sans doute une référence à l’une des activités préférées (ou supposées telles) à Cadaquès. La quasi monochromie bleue (Montserrat contre Klein) avec ses nuances rappelle la couleur du ciel et de l’eau. Le bleu est aussi la couleur des volets dans le village, qui est censée faire s’éloigner les moustiques. Sur le catalogue de l’exposition, une citation de Josep Pla indique une réclamation, retrouvée sur un livre destiné à cela chez Pitxot: il y demande de remplacer le bleu des volets par du rouge! Rose?

Cap a la frontera

On sort de l’exposition dans un état très différent du départ, plein des univers que Ruiz Abad développe et qui soulèvent beaucoup d’émotions (mot qu’il utilise quelque part pour définir le rôle de l’art), ayant perdu le sentiment de naïveté qui frappe au départ, remplacé à la fin par un extravagant groupe de références littéraires et picturales (on aurait dû parler de Sigmar Polke), et en se disant que décidément c’est une excellente exposition à ajouter à l’histoire du lieu, et de l’artiste.

Francesc Ruiz Abad devant le Casino de Cadaqués @Planas
Sébastien Planas
Realitzador nascut el 1975. Director del Filaf (Festival Internacional del Llibre d’Art i del Film) de Perpinyà. Membre del jurat de Cinema dels Premis El Temps de les Arts.

Aquest lloc web utilitza galetes («cookies») per diferenciar-vos d'altres usuaris i activar diverses funcions d'acord amb la informació i els serveis que El Temps de les Arts us vol oferir, però heu de donar el vostre consentiment per acceptar-les. Més informació

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Close