World Arts / Art News

Paris sera toujours Paris

Llegeix-lo en català

Pigment Gallery ouvre ses portes à Paris. C’est la seule galerie catalane, avec Mayoral, à se lancer sur le marché de la Ville Lumière.

Paris compte deux galeries catalanes depuis le 19 novembre. Exactement deux ans après que Mayoral ait ouvert un siège dans le centre, près des Champs Elysées, c’est la Pigment Gallery de Ferran Josa qui a fait le grand saut dans la capitale française. L’enjeu est de taille : un espace de 300 mètres carrés, répartis sur deux étages, avec deux grandes baies vitrées au pied de la rue qui permettent l’éclairage naturel et la vue sur l’exposition depuis l’extérieur.

Façade de Pigment Gallery à Paris.


La nouvelle galerie est située dans Le Marais, un quartier fascinant et cosmopolite avec beaucoup de vitalité culturelle et artistique à proximité du Centre Pompidou et d’importantes galeries à l’échelle internationale telles que Perrotin, Thaddaeus Ropac, Kamel Menour et Nathalie Obadia, entre autres. « Avec le projet parisien, la galerie poursuit son expansion après avoir déménagé dans la rue Trafalgar à Barcelone en juin de la même année, un quartier qui présente certaines similitudes avec Le Marais. Il était temps de grandir et Paris est le cadre parfait », confie Ferran Josa, de retour du Festival international de gravure de Bilbao (FIG), sa première participation à un salon de la gravure.


Le projet du nouveau siège social s’est forgé en 2020 lors d’Art Paris, lorsque le galeriste catalan, bien que né à Paris d’un curieux jeu du destin, a rencontré Matthieu Delaporte, Alexandre de la Patellière et Manuel Berquet, trois collectionneurs liés au monde de l’art, du cinéma et du théâtre, ainsi que du marketing qui sont devenus ses partenaires dans cette aventure. Par ailleurs, la galerie participe depuis quatre ans à la foire Art Paris, touchant une clientèle nombreuse et fidèle qui s’est intéressée et continue de s’intéresser au talent de ses artistes.


Malgré le fait qu’ouvrir un siège social dans une ville comme Paris suppose un gros investissement financier mais aussi une implication et un dévouement sans faille, force est de constater que le timing est parfait. Le Brexit et la pandémie, qui continuent de perturber l’ordre économique mondial, ont donné à Paris l’opportunité de redevenir leader du marché de l’art, grâce aussi à un socle solide constitué par des maisons de ventes telles que Drouot, Sotheby’s et Christie’s, fortement ancrées dans la capitale française. Une situation qui a favorisé le transfert de Londres à Paris de plusieurs des plus grandes galeries d’art contemporain.


« Il y a très peu de villes où une galerie d’art peut vivre du client, mais le public français est très reconnaissant, ils vont en nombre aux événements et achètent davantage », explique Josa qui sait de quoi il parle. Après 16 ans à la tête de l’historique Sala Parés, Ferran Josa (deuxième nom de famille Monegal, la famille qui a fondé la maison de parfum Myrurgia) a ouvert sa première galerie à Barcelone en 2016 dans la Carrer Rosselló. « Le site ne fonctionnait pas, alors en juin, nous avons déménagé à Trafalgar Street, un lieu plein d’énergie nouvelle qui relie le quartier gothique au Born. Les galeries ont besoin d’espaces qui apportent et surprennent. Bien que nous soyons à l’ère des plateformes numériques et des réseaux sociaux, le face-à-face dans notre secteur est primordial. Les plateformes numériques peuvent être complémentaires mais jamais substitutives », explique Josa, qui sera le directeur artistique des deux galeries et se rendra souvent à Paris, même s’il y aura une personne de confiance qui dirigera le quotidien.
Pigment Gallery Paris a pris son envol avec l’exposition collective De Barcelone à Paris. Portrait d’une galerie, avec des œuvres de 23 artistes de la galerie. « L’exposition offre un aperçu du talent artistique des artistes espagnols émergents ainsi que des artistes plus consolidés. Pigment se présente à travers sa philosophie de diffusion de l’art contemporain suivant une ligne qui va de la figuration moderne à la plus pure abstraction, représentant des artistes locaux et étrangers, et soutenant la trajectoire internationale des artistes travaillant avec la galerie.

Intérieur et ouvre de Pigment Gallery à Paris.


« À Paris, nous avons deux espaces d’exposition, au premier et au deuxième étage, qui permettent deux expositions simultanées, ainsi qu’un espace Showroom où cohabiteront œuvres d’art et design, qui fait déjà partie de l’actuel Pigment à Trafalgar. À Barcelone comme à Paris, Pigment Gallery conservera la même ligne d’exposition », explique la galeriste, qui poursuivra la programmation parisienne avec une exposition individuelle de Rosa Galindo. « C’est une artiste qui utilise une technique originale de peinture inversée sur méthacrylate, qui capte la beauté des couleurs et des taches qu’elle met de manière presque poétique dans des œuvres d’art de style impressionniste », poursuit Josa, le seul galeriste qui appartient aux deux associations de galeries catalanes : Galeries d’art de Catalogne (GAC) et Art Barcelona.

Façade de Galeria Mayoral à Paris.


Mayoral, à ce jour la seule galerie catalane à Paris, dispose également d’un espace spectaculaire et Josa est convaincu que Paris est l’une des grandes capitales de l’art mondial. Même s’il a dû faire face à la pandémie quelques mois après l’ouverture du nouveau siège, il est satisfait de son pari. « Nous entretenons d’étroites relations avec les collectionneurs et les institutions françaises et, en outre, Paris sera cruciale dans le développement des artistes qui représentent la galerie, focalisés sur l’informalisme et l’après-guerre, catalane comme espagnole, ainsi que sur les avant-gardes du XXe siècle », explique Jordi Mayoral depuis Miami, où il s’est rendu à la foire Art Basel Miami. Mayoral a commencé son séjour à Paris grâce à une exposition d’Antonio Saura avec six chefs-d’œuvre datant de 1956 à 1963. L’un de ces tableaux, dédié à l’actrice Brigitte Bardot, a été exposé pour la première fois en 1964 au Guggenheim Museum de New York.

Roberta Bosco
Periodista d'origen italià especialitzada en art contemporani i cultura digital, comissària d'exposicions i docent. https://arteedadsilicio.com